Kortic, Anthony Ladeuil

Photographi(qu)e

Regards sur l'autour et l'instant…

Il arrive qu'on me demande « – Tu fais quel genre de photos ? ». Cette question m’étonne toujours car, de mon point de vue, elle induit l'unicité du genre car je n’entends pas de pluriel au mot « genre ». Ce qui m’ennuie à chaque fois, c’est de ressentir l’attente de mon interlocuteur qui souhaite une réponse avec des mots connus : paysage, portrait, architecture, abstrait, macro, etc. Il faut catégoriser, classer, normaliser, choisir un moule… et ma photographie est tout, sauf cela.

Ce qui résumerait le mieux ce non genre se situe entre la dichotomie de Philippe Halsman ou la notion de « surprise » photographique par Roland Barthes. Je ne fais pas des photos, je les prends. Pour surprendre, attraper, figer un instant, partager, donner, apprendre, rencontrer. Et me souvenir.
Des mots, on peut en donner. Des tas. Au mieux, ils servent à expliquer un instant qui a été et qui ne sera plus. Ou différemment, ailleurs. Mais jamais je ne voudrais en donner pour justifier. L’image ne se justifie pas, elle reste un témoin, rien qu’un témoin. Enfin, la question technique n’a pas de raison d’être. Les notions de « piqué », marque de matériel, etc., n’intéressent pas l’image car le meilleur objectif du monde avec l’appareil le plus sophistiqué ne construisent pas une émotion, un regard, une pensée.

pages de la rubrique Photographie
pages de la rubrique Photographie
2019-11-15